• Plan canicule 2015

    Chaque année, un plan canicule est mis en place pour prévenir les effets de la canicule et protéger les populations les plus fragiles.

    Les personnes souhaitant intégrer le dispositif Canicule peuvent s'inscrire :

    • auprès du CCAS de leur commune.

    Pour les habitants de Montpellier, inscription par téléphone au 04 99 52 77 79 ou par e-mail canicule@ccas.montpellier.fr.

    • via le n° national "canicule info service" : 0 800 06 66 66 (appel gratuit)
    Lien permanent Imprimer Pin it!
  • L'anniversaire du SAAHED

    DSC_0997 bis.jpgLe SAAHED vient de fêter ses 5 ans ! C'est une belle aventure pour un petit service original.

    Pour fêter l'événement, l'équipe du SAAHED a convié ses clients et ses partenaires et partagé un moment convivial autour d'un gâteau d'anniversaire et d'une coupe de champagne. Un orchestre rétro a assuré l'animation musicale pour le plaisir de chacun.

    Cette soirée a aussi été l'occasion de maintenir et renforcer le lien entre les clients. En effet, la richesse du SAAHED tient à la solidarité qui existe entre les personnes handicapées : par exemple, elles se contactent directement lorsqu'elles recherchent un assistant de vie pour un remplacement en urgence.

    L'ensemble de l'équipe du SAAHED et de la Délégation remercie chacun pour sa venue et sa bonne humeur et vous donne rendez-vous pour le 10ème anniversaire ! En attendant, consultez l'album photos de l'événement.

     

    2010...2015 : le SAAHED en bref

    Depuis sa création, le SAAHED s'inscrit dans une démarche innovante en développant un accompagnement pédagogique à la fonction de particulier-employeur, sans générer de reste à charge pour les personnes bénéficiant de la PCH. En 2012, le SAAHED a reçu le prix des lecteurs du Trophée Direction(s) qui récompense les projets innovants dans le secteur médico-social.

    Lien permanent Imprimer Pin it!
  • URGENT : Poste "accompagnatrice piscine" à pourvoir

    Femme en situation de handicap moteur recherche une accompagnatrice pour une activité "piscine" à son domicile : transfert du fauteuil dans l'eau, aide à la baignade et surveillance.

    Spécificités du poste :

    • Travail en binôme avec un aidant familial
    • Transferts nécessitant une certaine force physique

     

    • CDD jusqu'au 31/08/2015, à pourvoir dès que possible
    • 2 fois/semaine, entre 17h et 18h environ : jours et horaires à définir
    • Poste basé à St Gély du Fesc
    • Chèque Emploi Service Universel (CESU)
    • Rémunération : 10,57€ brut/h minimum

    Candidature : envoyez obligatoirement un CV avec photo et lettre de motivation à corinne.flavigne@free.fr

    Lien permanent Imprimer Pin it!
  • Réforme du CESU : comment la MDPH peut gâcher les vacances ?

    plage fr.jpgLe CESU vise à simplifier les démarches pour les particuliers-employeurs. L’une de ses spécificités, qui le distingue de l’URSSAF (voir http://aidantpro34.blogs.apf.asso.fr/archive/2013/12/23/cesu-ou-urssaf-comment-choisir-64773.html), repose sur le paiement des congés du salarié : le CESU oblige le particulier-employeur à majorer le salaire de 10% pour payer les congés. Dans cette configuration, le particulier-employeur ne maintient pas le salaire lorsque son salarié est en congés.

    10 ans après sa création, le CESU se réforme sur ce point : depuis le 1er juin 2015, sous certaines conditions, le particulier-employeur a la possibilité de payer les congés au moment où ils sont pris. Ainsi les particuliers-employeurs peuvent désormais choisir de maintenir le salaire durant la période de congés au lieu de majorer le salaire pour le paiement des congés.

     

    Cette réforme est une véritable avancée pour les salariés du particulier-employeur !

    Le paiement des congés par majoration de salaire oblige les salariés à « mettre de côté » chaque mois 10% de leur salaire afin de constituer une réserve financière pour faire face au non-maintien de salaire durant la période de congés. Dans un secteur où les salaires sont peu élevés (un assistant de vie auprès d’une personne dépendante débute au SMIC !) et les temps partiels fréquents, les salariés ont souvent de grandes difficultés à épargner chaque mois une partie de leur salaire. On observe même des salariés qui refusent de prendre leurs congés car ils se trouvent dans des situations financièrement précaires.

    Ainsi, le maintien de salaire durant les congés constitue un progrès majeur pour les salariés des particuliers-employeurs : cette réforme leur ouvre droit à des conditions de travail et de rémunération qui s’appliquent déjà – et depuis longtemps – à l’immense majorité des salariés des autres secteurs d’activité.

     

    Pour que cette réforme se concrétise, il faut que les particuliers-employeurs s’en emparent et la mettent en place… Et c’est là que l’affaire se complique !

    Dans l’Hérault, les particuliers-employeurs qui bénéficient de la PCH devront d’abord régler un obstacle lié au remboursement de leurs frais d’aide humaine. Dans notre département, la MDPH ne prend pas en charge les frais liés à l’embauche du remplaçant du salarié en congés ; c’est un problème que rencontrent déjà les particuliers-employeurs qui ont opté pour l’URSSAF. Effectivement, un particulier-employeur qui maintient le salaire durant les congés et qui recrute une personne pour assurer le remplacement voit ses frais d’aide humaine doubler (il doit payer les frais de salaire du salarié titulaire et ceux de son remplaçant)…sans que la PCH couvre cette dépense supplémentaire !

    De fait, le reste à charge généré est difficilement supportable pour les bénéficiaires de la PCH qui seront alors tenté de rester au paiement des congés par majoration de salaire plutôt que de s’engager dans la réforme.

     

    Cette rénovation du CESU, a priori très positive, se révèle finalement complexe à mettre en œuvre pour les particuliers-employeurs héraultais qui bénéficient de la PCH. Aujourd’hui, les particuliers-employeurs ont un droit d’option : la majoration de 10% ou la rémunération des congés au moment où ils sont pris. Qu’adviendra-t-il si le maintien du salaire durant les congés devient obligatoire ? Comment les particuliers-employeurs en situation de handicap pourront-ils assumer leurs obligations d’employeur si les modalités de versement de la PCH ne sont pas révisées ?

     

    Cindy POUGET

    Lien permanent Imprimer Pin it!
  • CDI Assistant-e- de vie à Montpellier

    Particulier Employeur de 32 ans, tétraplégique et domicilié sur Montpellier, recrute en emploi direct un-e assistant-e de vie pour l’accompagner dans les gestes de la vie courante et les actes essentiels. Vous avez une vraie connaissance de la compensation du handicap et des gestes à réaliser. Vous devez avoir une hygiène irréprochable, le sens du respect et pouvez gérer les situations d'urgence. Vous travaillerez sur un poste de jour et au sein d’une équipe de 5 assistant-e-s de vie.

    Maturité, professionnalisme, réactivité, sens de l'organisation et dynamisme sont les qualités requises pour ce poste.

    Vous résidez à 15kms maximum de Montpellier.

    Poste à pourvoir au 22/06/2015

    Horaires types sur une semaine :

    Mardi, mercredi, jeudi : 9h-13h30

    Vendredi : 9h-13h30 puis 17h-21h

    1 week end / 2 : samedi et dimanche : 9h-13h 30 puis 17h-21h

    Salaire horaire : 10€02

    Paiement CESU

    Candidature : CV et lettre de motivation à adresser à : servicemandataire.apf34@gmail.com en précisant impérativement la référence J-2015-06-1 

    Lien permanent Imprimer Pin it!