• CESU ou URSSAF : des dispositifs inadaptés aux spécificités de l'emploi direct des personnes en grande dépendance

    URSSAF.jpgAfin d'être immatriculé en tant que particulier employeur, déclarer les salaires versés à son salarié et payer les cotisations patronales, le particulier-employeur peut soit être directement affilié à l'URSSAF, soit utiliser le CESU

     

     

    Que se passe t-il pour les personnes en situation de grande dépendance qui ont besoins d’aide humaine 24 heures sur 24, et qui ont fait le choix d’être les employeurs de leurs aidants ?

     

     

    Si ces particuliers-employeurs en situation de grande dépendance, rattachés à l’URSSAF (n’ayant pas recours au CESU) rencontrent des difficultés :

    ·         Certains salariés déclarés via l’URSSAF ne sont pas automatiquement inscrits dans la base de données de l’IRCEM (contrairement à ceux déclarés via le CESU) : l’employeur doit faire les démarches auprès de l’IRCEM ;

    ·         Il n’existe pas d’interlocuteur direct, ni de n° de téléphone direct pour que les particuliers-employeurs contactent l’URSSAF ;

    ·         L’accueil physique des particuliers-employeurs dans les locaux de l’URSSAF n’est pas toujours assuré ;

    ·         Des pénalités financières en cas de retard de la déclaration trimestrielle ;

    ·         Dans la déclaration et la défiscalisation des heures supplémentaires majorées ;

     

     

    Ceux ayant recours au CESU constatent au quotidien que ce dispositif est inadapté car il est impossible de faire apparaître :

    ·         Des ½ heures ou ¼ heures, seules les heures entières sont déclarables ;

    ·         Le supplément de rémunération pour conduite du véhicule ;

    ·         Le détail des heures de jours et la présence de nuit ;

    ·         Le détail des heures de présence responsable et les heures de présence effective ;

    ·         L’indemnité de précarité à la fin d’un CDD ;

    ·         Les primes exceptionnelles ;

    ·         Les sommes déduites des avantages en nature (frais de repas, logement…) ;

    ·         La journée de solidarité ;

    ·         Les indemnités de préavis ;

    ·         La majoration du 1er mai selon qu’il est travaillé ou non ;

    ·         La journée de solidarité ; 

    ·         Les remboursements des frais de transport et les indemnités kilométriques.

     

    Bien souvent, il faut convertir les sommes versées (au titre de la prime de précarité par exemple) en nombre fictif d’heures de travail.

     

    Vous trouver ci-joint en téléchargement (ici) le document réalisé par la délégation APF de l’Hérault en collaboration avec la FEPEM et remit au directeur de l’URSSAF de l’Hérault.

     

     

    Emmanuel Loustalot

    Cindy Pouget

    Lien permanent Imprimer
  • Déclaration d’impôt : points d’alerte

    impots-1.jpgVous trouverez en téléchargement (ici) une circulaire  qui  a vocation à attirer votre vigilance sur certaines catégories de la déclaration qui concernent particulièrement les personnes en situation de handicap.

     

    3 thèmes sont abordés 

    • Prestation de compensation ;
    • Crédit d’impôt pour la réalisation d’aménagements en lien avec le handicap ;
    • Crédit d’impôt pour l’emploi d’un salarié à domicile.
    Lien permanent Imprimer
  • Recruter un assistant de vie... Comment faire ?

    Ce blog est avant tout un espace de mise en relation directe entre des particuliers-employeurs en situation de handicap et des aidants dans le département.

     

    Vous êtes à la recherche d'un aidant ?

    Vous pouvez publier une offre d'emploi sur ce blog. Pour cela, merci d'envoyer votre texte à dd.34@apf.asso.fr sans oublier de préciser votre nom et les coordonnées auxquelles les candidats pourront vous joindre directement (nous n'assurons pas d'intermédiaire).

     

    REMARQUE : l'APF n'est pas responsable du contenu des offres d'emploi et n'assure pas la mise en relation entre les particuliers-employeurs et les candidats.

    Lien permanent Imprimer
  • URGENT : poste ASSISTANT(E) DE VIE à pourvoir immédiatement

    Homme en situation de handicap moteur recrute assistant (e) de vie pour l’accompagner et l’aider à domicile dans les gestes de la vie courante (toilette…) et les activités sociales.

     

    Lieu de travail : Frontignan 34.

    Type de contrat : CDI.

    Date d’embauche : immédiatement.

    Expérience exigée de 2 ans dans la compensation et l’aide aux personnes handicapées.

    Qualification : assistant (e) de vie.

    Temps de travail : du lundi au vendredi de 17H00 à 20H00.

    Temps de travail hebdomadaire : 15H00.

    Salaire horaire indicatif : 10.63 euros brut.

    Permis de conduire : permis B exigé et expérience de conduite significative.

     

    Envoyez CV avec photo et LM à servicemandataire.apf34@gmail.com

    Référence à préciser : B-2012-05-1.

     

    Lien permanent Imprimer
  • L'analyse des pratiques professionnelles

    L'analyse des pratiques professionnelles est un espace qui permet à aux aidants professionnels de réfléchir sur leur pratique. Cet espace permet d'apporter des solutions pragmatiques aux problèmes rencontrés. C'est à partir des cas concrets apportés par les participants que le travail se fait. Celui-ci alterne entre le travail sur soi, l'apprentissage de nouvelles compétences, les mises en situation, l'apprentissage de connaissances théoriques...

    C’est un lieu :

    • de partage, d'échange et d'écoute réciproques entre les aidants
    • d'acquisition de techniques pour accueillir et accompagner les résistances psychologiques
    • ressource où chaque participant peut devenir une ressource pour les autres membres et où des solutions peuvent être trouvées ensemble.
    • d'acquisition de connaissances professionnelles

    L’analyse des pratiques professionnelles est collective : elle réunit l’ensemble des aidants d’une personne handicapée. Les temps d’analyse des pratiques professionnelles sont animés par une psychologue, Maïté Peyrou.

    Le SAAHED prend à sa charge l’intervention de la psychologue. Les aidants étant indisponibles pour leur employeur durant les temps de régulation, le Service propose de faire appel à un service prestataire afin de mettre à disposition de la personne handicapée un intervenant à domicile.

    Lien permanent Imprimer
  • La pair-émulation

    L'objectif recherché est que les assistants de vie aient une opportunité de puiser dans l'expérience d'un autre assistant de vie qui bénéficie de plusieurs années d’expérience. Il s’agit de partager les éléments personnels, professionnels et d'ordre organisationnel inhérents à ce poste. Les bénéficiaires doivent en connaître le procédé et définir aussi leurs nécessités tout comme les avantages qu'ils visent par cette méthode d'apprentissage.

    Du point de vue organisationnel, le but de la pair-émulation est de soutenir davantage l’assistant de vie en tant que professionnel qualifié ou non, opérant parfois dans un environnement de travail difficile et ainsi d'accroître leur expérience positive. Par le biais de la pair-émulation, on s'attend à ce que les bénéficiaires acquièrent de nouveaux moyens qui leur permettent de faire face à certaines situations. Les assistants de vie au service d’employeurs directs sont supposés devenir des employés de plus grande efficience au service de ces personnes.

    Notre intervenante, Ludivine Legros, bénéficie de plusieurs années d'expérience dans l'accompagnement d'une personne handicapée en grande dépendance.

    Lien permanent Imprimer
  • Les formations Art'incelle

    artincelle.jpgLe SAAHED a modélisé des formations innovantes avec l'organisme de formation Art'incelle afin de proposer des thèmes originaux, en adéquation avec les besoins des personnes handicapées et les aspirations de leurs aidants professionnels :

    • La relation d'aide
    • L'art thérapie
    • Le massage assis
    • Le massage empathique
    • L'eau, espace éducatif
    Lien permanent Imprimer
  • CDI 160h Assistant(e) de vie à Montpellier

    Je suis particulier-employeur handicapé moteur. Je recrute pour m'aider dans tous les actes de la vie quotidienne et me permettre d'avoir une vie sociale et culturelle active : ASSISTANT DE VIE H/F

    Véritable aidant professionnel, vous intervenez en compensation de mon handicap, c'est à dire pour m'accompagner dans les actes de la vie courante  (toilette, habillage, transferts, repas+aide au repas, ...) que je ne peux effectuer, dans le respect de mes attentes et de mon intégrité. Ainsi que dans les actes de la vie sociale (travail, cinéma, sorties, loisirs, sports, culture...)

    De formation Bac (type moniteur éducateur) + exp. réussie dans une fonction similaire, vous maîtrisez l'outil informatique. Un intérêt pour le sport, cuisine, voyage, culture, ...serait un plus. Patience, adaptabilité, sérieux et capacité à travailler en équipe sont impératifs pour construire une relation de travail optimum.

    Conditions : permis de conduire indispensable, travail au domicile de l'employeur et extérieur.

    Rémunération : 10.14€/h brut (payé en chèque emploi service) voir plus suivant compétences

    Informations sur le métier : www.fepem.org

    Adressez votre candidature (lettre+CV) à : Mr BARTHE Lionel, cascadeur34@free.fr

    Lien permanent Imprimer