• Recherche Assitant(e) de vie en CDI

    Vous accompagnerez une personne en situation de handicap moteur dans les gestes de la vie quotidienne et les activités sociales. Déplacements professionnels.

    • CDI à temps plein
    • salaire horaire brut indicatif : 10.82 €
    • Permis B indispensable et notions informatique
    • Lieu de travail : Juvignac
    • Poste à pourvoir pour Avril 2013

    Pour postuler envoyer votre CV : servicemandataire.apf34@gmail.com

    Lien permanent Imprimer
  • Recherche Assitant(e) de vie en CDI

    Vous accompagnerez  une personne en situation de handicap moteur dans les gestes de la vie quotidienne et les activités sociales.

    • CDI à temps partiel
    • salaire horaire : à définir
    • Permis B et informatique exigé
    • Lieu de travail : Mauguio
    • Poste à pourvoir pour Avril 2013

    Pour postuler envoyer votre CV : servicemandataire.apf34@gmail.com

    Lien permanent Imprimer
  • Sécurisez votre aide humaine et simplifiez-vous la vie : un service dédié aux particuliers-employeurs en situation de handicap moteur

    Inédit en France, le SAAHED - Service d'Accompagnement aux Aides Humaines en Emploi Direct - inaugure un nouveau type de service d’accompagnement : son objectif est de sécuriser l’aide humaine des personnes qui ont recours à l’emploi direct tout en favorisant l’autonomie et la participation des personnes.

    Ce service innovant propose un accompagnement individuel sur-mesure qui va d’une simple aide aux formalités administratives jusqu’à un apprentissage pédagogique de la fonction d’employeur.

    Le SAAHED s’adresse aux adultes handicapés moteur vivant à domicile dans l’Hérault qui souhaitent être employeur de leurs assistants de vie.

     

    Pour qui ? Les personnes qui font le choix d'employer directement leurs aidants professionnels pour organiser leur aide humaine.

     

    Pourquoi ? Parce qu’être employeur ne s’improvise pas, nous vous proposons un accompagnement individuel adapté à vos besoins (aide aux formalités administratives, conseils à la fonction d’employeur, formations…) et à ceux de vos aidants salariés et familiaux (analyse des pratiques professionnelles, groupe de parole, formations…).

     

    Comment ? Vous êtes employeur de la personne qui intervient chez vous pour vous aider dans les gestes de la vie courante. Nous vous apportons une aide et des conseils au quotidien et mettons à votre disposition des outils indispensables pour mener à bien votre fonction d’employeur.

    Spécialisé dans le handicap, le SAAHED vous propose des prestations adaptées : par exemple, l’aide au remplacement urgent de votre assistant de vie absent.

     

    Unique en France : des formations à la fonction d’employeur

    Profitez de formations inédites : convention collective, recrutement, management… En fonction de vos besoins, nous vous proposons 2 formules - en individuel à domicile ou en collectif - et vous choisissez les thèmes et les dates.

     

    N’hésitez pas à faire appel à notre service : son coût est intégralement financé par la Prestation de Compensation.

     

    Information et contact :

    SAAHED - 1620 rue de Saint Priest -  34090 Montpellier

    Tel : 04 67 10 03 25

    E-mail : mandat.montpellier@apf.asso.fr

     

    Télécharger la plaquette de présentation du SAAHED (cliquer sur l'image)

    Plaquette SAAHED.PNG

    Lien permanent Imprimer
  • Recherche AMP pour CDI temps plein

    Recherche Aide médico-psychologique  h/f pour accompagner au quotidien et à son domicile une personne handicapée moteur (femme). Manutention, soin, bien-être, vie sociale…

    Expérience requise de 2 ans dans la compensation et l'aide aux personnes handicapées.

    Qualités : dynamisme, bonne condition physique, patience, serieux.

    • CDI temps plein
    • salaire horaire : 10,90 €
    • Permis B et informatique exigé
    • Lieu de travail : Vic La Gardiole
    • Poste à pourvoir pour le 01/04/13

    Pour postuler, envoyez un CV avec LM à muriel.bornuat@wanadoo.fr

    Lien permanent Imprimer
  • Recherche aide-soignant pour CDI à domicile

    Vous aiderez  une personne en situation de handicap moteur (tétraplégie) dans l’accomplissement de tous les actes de la vie quotidienne ainsi que dans le soin, la sante, le bien-être. Connaissances en médecines douces souhaitées. Expérience de deux ans requise dans la compensation et le handicap. Qualités attendues : adaptabilité, autonomie,  patience, sérieux, bonne condition physique.

    Informations sur le poste :

    • Lieu de travail 34 - Hérault
    • CDI, 40h hebdomadaires (horaires variables)

    • Date de début de contrat : 01/04/2013

    • Formation souhaitée : Aide soignant

    • Permis B - Véhicule léger Exigé

    • Connaissances bureautiques et traitement de texte

    • Salaire Horaire : 10,90 euros

    Pour postuler, envoyez un CV avec LM à muriel.bornuat@wanadoo.fr

    Lien permanent Imprimer
  • Le SAAHED participe au Salon TAF : venez découvrir les opportunités d'emploi

    logo salon TAF 2013.jpgAider et accompagner une personne handicapée vous intéresse ?

    Retrouvez l'équipe du SAAHED au Salon TAF le jeudi 14 mars 2013 au Parc des Exposition de Montpellier.

    Venez découvrir les opportunités d'emploi d'assistant de vie auprès de particuliers-employeurs en situation de handicap moteur. N'oubliez pas de vous munir d'un CV avec photo.

    Lien permanent Imprimer
  • Réforme de la médecine du travail : la pillule est amère pour les particuliers-employeurs

    médecine du travail 3.jpgLa loi relative à l'organisation de la médecine du travail du 20 juillet 2011 oblige désormais les particuliers employeurs à appliquer les dispositions de droit commun pour la surveillance médicale de leurs salariés, que ceux-ci soient à temps plein ou temps partiel.

     

    Cette évolution légale pose des objectifs intéressants…

    • Envoyer les signes d’une première reconnaissance d’un vrai métier
    • Sécuriser les relations de travail entre les particuliers-employeurs et leurs salariés

     

    … mais soulève des questions épineuses pour les particuliers-employeurs en situation de grande dépendance

    Tout d’abord, est-ce que tous les services de médecine du travail peuvent assurer le suivi médical ces « nouveaux » salariés ? En 2011, on dénombrait en France 1,9 millions de salariés en emploi direct : l’arrivée massive de ses salariés constitue un véritable enjeu pour les services de médecine du travail.

    Au regard des premiers témoignages à notre disposition, voici les principaux points d’achoppement de cette nouvelle loi :

    • Les tarifs sont identiques à ceux appliqués aux entreprises

    Le particulier-employeur n’a pas de but lucratif et ne dégage pas de « bénéfices » qui pourraient justifier l’application du même tarif que les entreprises. Par ailleurs, la Prestation de compensation du handicap (PCH) ne couvre pas les frais de médecine du travail qui restent donc à la charge totale de l’employeur.

    • Les tarifs appliqués divergent d’un organisme de médecine du travail à l’autre

    Si la prestation rendue et les missions sont les mêmes d’un organisme à l’autre, comment justifier ces différences de tarifs ? D’autant plus que l’employeur n’est pas libre de choisir l’organisme de médecine du travail, qui lui est imposé en fonction de son lieu d’habitation.

    • Le montant annuel pour une équipe peut représenter 80% d’un mois d’AAH

    Le montant annuel pour un seul salarié peut représenter plus de 100€ alors que les particuliers-employeurs en situation de grande dépendance ont des équipes salariées pouvant représenter jusqu’à 6 ETP !

    • Si un salarié n’effectue pas sa visite, l’employeur paie

    En plus de la cotisation annuelle pour chaque salarié, l’employeur doit payer pour chaque visite médicale d’un salarié, même si celui ne s’y présente pas sans prévenir son employeur. Ce dernier n’a pas le droit de déduire du salaire le montant de la visite médicale non-effectuée.

    • Si le salarié est absent à son poste de travail, l’employeur paie

    Lorsqu’un salarié est absent pour arrêt maladie, congé maternité, congés payés ou autres, l’employeur doit continuer à payer la cotisation annuelle pour ce salarié. Ainsi, un employeur est tenu de payer même si son salarié a été absent toute l’année.

    Il devient urgent de réfléchir à un nouveau cadre adapté à la situation singulière de ces particuliers-employeurs et garantissant le suivi médical de leurs salariés.

     

    Lien permanent Imprimer